Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Liste de liens :

index

FireCaster

Le développement de services opérationnels dédiés aux risques naturels est l'un des objectifs de cet appel à projets ANR. Dans le cadre d'un précédent projet déjà porté par le SPE, IDEA (2010-2013) Incendies De forêts, des Émissions au transfert Atmosphérique, jugé “phare” par l'ANR, plusieurs démonstrateurs dédiés au risque incendie ont été développés (méthodes, codes, services) en s’appuyant sur les avancées technologiques récentes dans le domaine de la météorologie, l’assimilation de données, la modélisation incendie et le calcul intensif. Ces outils n'ont toutefois été testés et partiellement validés que sur des cas d'étude ponctuels pour des périodes de temps limitées. Le but du projet FireCaster est le passage à l'échelle nationale de ces outils par la réalisation d’une plate-forme web permettant d'estimer le risque incendie à venir (h+24, h+48) et (2) la simulation en cas de crise, disponible partout, tout le temps, pour prévoir position des flammes et pollution si un incendie se déclare. Le projet nécessite pour cela des actions de recherche fondamentales portant sur la généralisation et le passage à l’échelle des méthodes.

Le principal défi est ici de pouvoir disposer de ces diagnostics immédiatement sur un territoire et à une date donnée. Il nécessite de lever un verrou conséquent : l'accès à des données et modèles de combustible à haute résolution. Afin de caractériser ces combustibles et la pollution potentielle, il est prévu l'utilisation de nouveaux atlas de végétation mais aussi la pollution résultante de la combustion (LA, SPE). Ces modèles seront ensuite généralisés sur le territoire, non par le développement de codes spécifiques, mais, pour la première fois, par intégration avec les modèles de surface, qui régissent les échanges d'énergie et le cycle de l'eau et dont résolution et précision ont été récemment grandement améliorées (modèle opérationnel SURFEX, développé par le CNRM).

L’approche probabiliste, basée sur des ensembles de simulations perturbées déjà abordées avec INRIA afin de déterminer la taille potentielle des incendies, est privilégiée pour l’évaluation du risque. Elle permettra le développement d’un type de diagnostic (taille du feu) en rupture avec l'existant (potentiel d’allumage).

Les outils de lutte, développés en licence libre, permettront d'estimer les bénéfices et risques de chaque scénario d'intervention imaginé par les centres de commandement de crise ainsi que l'impact des panaches incendies sur l’exposition des pompiers et des populations. Des cartes de probabilité d'impact montrant les zones de forte présomption de passage du feu seront calculées par simulation d'ensemble tout en prenant en compte de manière interactive l’action de lutte. Un modèle de crise déterministe, plus complet, utilisera les prises de vues aériennes et les images infra-rouge satellitaires, diminuant ainsi les incertitudes sur les prévisions de surface brûlée et d’intensité du feu par assimilation de données (CECI). Ces simulations couplées au modèle météorologique Méso-NH prédiront la pollution induite par les panaches et la micro-météorologie locale. Enfin, afin de relier risques et modèles de crise à des indicateurs innovants, les simulations seront éclairées par des indices économiques, humains et environnementaux développés par le laboratoire LISA (économie).

Au niveau national, cette mission de service public est déléguée à Météo-France qui supervise le projet et s’ent engagé à évaluer les produits au sein d’un comité de pilotage aussi composé de l’European Forest Fire Information System (JRC), des services incendies de Corse et du service Risques du CNES. Si le succès du projet requiert une application d’abord nationale, il existe un potentiel européen et à l'export par des PME françaises qui ont déjà fait part de leur intérêt sur l’approche “simulation à la demande” et à l'accompagnement proposé par SafeCluster (anciennement pôle risque).

index.txt · Dernière modification: 2017/03/06 18:45 par filippi@univ-corse.fr