Outils pour utilisateurs

Outils du site


rencontres:2016-programme-matin

Introduction

Orateur : Florent Langrognet
Support : 2e rencontre INCLUDE-Besançon

Thème 4 : Calcul

Titre : Utilisation du méso-centre pour des calculs à forts besoins en mémoire
Orateur : Jean-Marc Nicod
Support : Présentation
Résumé :
Pour le développement d'algorithmes d'optimisation des déplacements, une part des données d'entrée est constituée de « grandes » matrices de temps de trajet. Il est donc nécessaire d'utiliser des algorithmes de routage dont les temps de calculs passent à l'échelle, tant vis-à-vis de la taille des requêtes que de la taille des zones géographiques concernées. Dans ce contexte, l'extraction de la topographie routière et les pré-calculs effectués sur le graphe obtenu sont très gourmands en mémoire et rendent impossible leur utilisation sur des machines de bureau classiques. L'utilisation du méso-centre a permis de réaliser les étapes nécessaires à l'utilisation de données cartographiques à l'échelle continentale, puis planétaire.


Titre : GravPot16: Une nouvelle approche de calcul d'orbites pour le “Besançon Galaxy Model”
Orateur : José Grégorio Fernandez-Trincado
Support : Présentation
Résumé :
Nous allons vous présenter un modèle 3 dimensions sans symétrie axiale des potentiels gravitationnels de la voie lactée. Ce programme pour le calcul d'orbites basé sur le “Besançon Galaxy Model” est particulièrement rapide et permettra d'intégrer et d'analyser les données de la mission européenne Gaïa.


Titre : Couplage de modélisation multi-agents avec un modèle d'équation pour étudier la dynamique spatiale d'une population
Orateurs : Patrick Giraudoux et Christophe Lang
Support : Présentation
Résumé :
La modélisation explicitement spatiale est essentielle en écologie pour la prise de décision et de gestion. Elle implique la modélisation de l’hétérogénéité du paysage et le fait que les différentes espèces d’agents, représentant les entités du système, sont concernés par plusieurs échelles, ce qui accroît les besoins en matière de données, et oblige à leur intégration précise dans une hiérarchie imbriquée d’échelles spatio-temporelles (local / régional, saisonnier / pluriannuel, etc.) . La modélisation multi-agents (MMA) est un paradigme orienté « spatialement explicite » qui inclut l’hétérogénéité de l’espace (par exemple, des cultures, des prairies, des parcelles de forêt), où les individus (par exemple, les proies, les prédateurs, etc.) se déplacent représentés comme des « agents ». Ces derniers sont des entités autonomes, qui sont situés dans l'espace virtuel et interagissent les uns avec les autres et les patchs environnementaux. Pendant la simulation, les dynamiques émergent et peuvent être observées et quantifiées. Ces modèles mettent en lumière les dynamiques microscopiques et spatiales qui ne peuvent être observées avec les modèles d’équation mathématiques classiques (MME). Le couplage entre MMA et MME est cependant nécessaire pour éviter les limites de calcul lorsque des populations géantes (par exemple des centaines de millions d'individus) sont étudiées pour simuler des phénomènes écologiques tels que traités dans la Zone atelier Arc jurassien à propos des pullulations de campagnols. Les méthodes et résultats préliminaires de cette approche sont présentés ici.


Titre : Parallélisation des systèmes multi-agents
Orateur : Laurent Philippe
Support : Présentation
Résumé :
Dans le contexte des systèmes complexes la simulation multi-agent apporte une solution élégante à la modélisation-simulation de systèmes dont les entités constituantes ont un comportement pouvant être représenté sous forme algorithmique. C'est le cas par exemple de systèmes basés sur les interactions comme les villes en mouvement. L'augmentation de la précision et de la représentativité de ce type de système conduit souvent à augmenter la taille du modèle ce qui, à son tour, augmente la taille des calculs à réaliser. La capacité de calcul d'un seul ordinateur étant limitée il faut alors avoir recours aux parallélisme pour l'exploration de ces grands modèles. L'exposé aborde les problématiques posées par la parallélisation des systèmes multi-agents et présente les solutions existantes: parallélisation de modèles, modèles de parallélisation.


Titre : Application des moindres carrés à l'autofocus de microscope électronique à balayage
Orateur : Sounkalo Dembélé
Support : Présentation
Résumé :
L'autofocus est une fonctionnalité très utile en microscopie électronique, surtout à grandissement élevé. Il consiste à rechercher l'image la plus nette, qui correspond par ailleurs au pic de la netteté suivant l'axe optique du microscope. On se propose de montrer l'intérêt d'utiliser les moindres carrés non linéaires régularisés, notamment les machines à support de vecteurs, pour résoudre ce problème dans le cas du microscope électronique à effet de champ de l'equipex ROBOTEX de FEMTO-ST.

rencontres/2016-programme-matin.txt · Dernière modification: 2016/12/09 10:36 par julien.rolland@univ-fcomte.fr