Outils pour utilisateurs

Outils du site


public:extensions_beta

Ceci est une ancienne révision du document !


Documentation des Extensions

Cette page recense et documente les extensions de TXM ainsi que leur niveau de publication (Beta, Stable).

Vous pouvez partager la documentation de vos propres extensions avec la communauté des utilisateurs de TXM dans cette page.

Pour rappel, l'installation d'une extension TXM se fait en appelant la commande “Fichier > Ajouter une extension”. Voir la section Installer une extension dans TXM du manuel pour plus de détails.

Installation

TreeTagger installer

Cette extension installe le logiciel TreeTagger sur votre machine.

Lors du redémarrage de TXM, l'extension installe par ailleurs les deux fichiers modèles de langue français et anglais (fr.par et en.par) dans un répertoire de fichiers modèles sauf si elle détecte la présence de réglages TreeTagger dans TXM qui indiquent l'existence d'un répertoire de fichiers modèle déjà utilisé. Dans ce cas elle propose d'utiliser ce répertoire tel quel (c'est-à-dire de réutiliser les fichiers modèles qui s'y trouvent).

Elle automatise et remplace les manipulations à réaliser manuellement dans le Tutoriel d'installation de TreeTagger pour TXM existant. C'est-à-dire que si vous installez cette extension il n'est plus nécessaire de faire les opérations indiquées dans le tutoriel d'installation de TreeTagger (téléchargements, renommages, création de répertoire, paramétrages, etc.).

Installation de fichiers modèles de langue supplémentaires

L'extension n'aide pas encore à installer des fichiers modèles de langue supplémentaires.

Donc pour installer des fichiers modèle supplémentaire il faut continuer à suivre les étapes 4, 5 et 6 du Tutoriel d'installation de TreeTagger pour TXM.

Pour connaître le répertoire stockant les fichiers modèles où déposer les nouveaux fichiers modèle, il suffit d'aller à la page de préférences “TXM > Avancé > TAL > TreeTagger” et de cliquer sur le bouton “Ouvrir le répertoire des fichiers modèles”. L'explorateur de fichiers du système s'ouvrira alors directement dans ce répertoire. Vous n'avez plus qu'à y glisser vos nouveaux fichiers modèles.

Annotation

Annotation avec un modèle Unité-Relation-Schéma (URS)

Installation et Interface d'annotation

Déjà documenté dans la section Annotation avec un modèle Unité-Relation-Schéma (URS) au fil du texte du manuel de TXM.

Paramètres généraux

Toutes les commandes URS utilisent des paramètres communs, renseignés en début de formulaire de paramètres.

La documentation de chaque commande précise, le cas échéant, les paramètres qui lui sont spécifiques.

Corpus, Sous-corpus & Partition

Toutes les commandes URS s'appliquent à une sélection de corpus, de sous-corpus ou de partition.

Si la sélection est multiple, les commandes produisent un résultat contrastif entre les objets sélectionnés (en tableau, par exemple UnitsIndex) ou bien itèrent sur les objets sélectionnés (par exemple UnitsList).

Dans le cas des partitions, les commandes travaillent sur les sous-corpus correspondant à leurs parties.

Sélection d'entités URS

Les commandes utilisent des paramètres de sélection d'entités URS généraux :

  • la sélection d'unités (section B) se combine avec celle des schémas (section A) :
    • la sélection d'unités se limite aux unités des schémas sélectionnés quand leurs paramètres de sélection sont présents (si la sélection de schéma ne retourne aucun schéma, aucune unité ne peut être sélectionnée)
    • quand la sélection de schémas n'est pas renseignée, la sélection d'unités se fait sur la totalité des unités du corpus
  • A) sélection de schémas :
    • par propriétés :
      • la sélection par champs (b) est alternative à la sélection par requête URS (a) (voir la section “Requêtes URSQL”)
      • a) par une requête URSQL de schéma de la forme TYPE@PROPRIETE=VALEUR
        • schema_ursql : requête de sélection de schéma (exemple 'CHAINE@REF=Jean.*')
      • b) par une combinaison de champs (si un des champs n'est pas renseigné alors il est ignoré) :
        • schema_type : sélection par type (exemple 'CHAINE')
        • schema_property_name : sélection par propriété (exemple 'REF')
        • schema_property_value : expression régulière de sélection de valeurs de propriété (par défaut '.*' pour sélectionner toutes les valeurs. Exemple 'Jean.*')
    • par longueur :
      • minimum_schema_size : longueur minimale en unités des schémas à prendre en compte dans le calcul (utile notamment pour filtrer les singletons)
      • maximum_schema_size : longueur maximale en unités des schémas à prendre en compte dans le calcul
  • B) sélection d'unités :
    • par propriétés :
      • par une requête URSQL d'unité de la forme TYPE@PROPRIETE=VALEUR
        • unit_ursql : requête de sélection d'unité (exemple 'MENTION@CATEGORIE=GN.*')
      • par une combinaison de champs (si un des champs n'est pas renseigné alors il est ignoré) :
        • unit_type : sélection par type (exemple 'MENTION')
        • unit_property_name : sélection par propriété (exemple 'CATEGORIE')
        • unit_property_value : expression régulière de sélection de la valeur de la propriété (par défaut '.*' pour sélectionner toutes les valeurs) (exemple 'GN.*')
    • par position dans les schémas ou dans les structures CQP : si le paramètre 'limit_cql' est renseigné, il s'agit de position dans les structures CQP, sinon il s'agit de position dans les schémas
      • limit_cql : expression CQL désignant les limites de structures à utiliser dans le calcul. L'expression doit mobiliser une structure disponible dans le corpus et faire un 'expand to' pour obtenir autant d’intervalles que de structures souhaitées
        • par exemple :
          • <div> [] expand to div, pour utiliser toutes les limites de div
          • <div_type="livre"> [] expand to div, pour utiliser toutes les limites de div de type “chapitre”
          • <p> [] expand to p, pour utiliser toutes les limites de paragraphes
        • strict_inclusion : tous les mots de l'unité doivent se situer au sein de la structure pour qu'elle puisse être sélectionnée
      • limit_distance : position de l'unité, dans l'ordre du texte, dans le schéma ou dans la structure
        • exemples :
          • 1 : première unité du schéma ou bien première unité de la structure
          • 2 : deuxième unité du schéma ou bien deuxième unité de la structure
          • etc.
          • 0 : toutes les unités du schéma ou de la structure (pas de sélection par position)
          • -1 : dernière unité du schéma ou bien dernière unité de la structure
          • -2 : avant-dernière unité du schéma ou bien avant-dernière unité de la structure
          • etc.
Requêtes URSQL

La sélection sur critères d'entités URS peut s'exprimer par le biais d'un certain nombre de champs dans un formulaire de paramètres ou bien par le biais d'une expression unique utilisant le langage de requête URSQL. Le mécanisme de sélection par requêtes URS, plus concis, remplace petit à petit la sélection par champs.

Une requête permet de sélectionner une entité par son type, par une propriété ou par une valeur de propriété. 1)

Une requête est de la forme « TYPE@PROPRIÉTÉ=VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ ».

Chacun des 3 critères, TYPE, PROPRIÉTÉ et VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ (identifiants en majuscules), peut être exprimé sous la forme d'une expression régulière.

Si on souhaite ignorer un critère de sélection, on ne le renseigne pas.

Syntaxes possibles :

  • “” (paramètre vide) : aucun critère de sélection n'est appliqué, tous les éléments sont sélectionnés
  • TYPE : on sélectionne tous les éléments d'un certain TYPE
  • TYPE@PROPRIÉTÉ : on sélectionne tous les éléments d'un certain TYPE et ayant une certaine PROPRIÉTÉ
  • TYPE@PROPRIÉTÉ=VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ : on sélectionne tous les éléments d'un certain TYPE et ayant une certaine PROPRIÉTÉ à une certaine VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ
  • @PROPRIÉTÉ=VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ : on sélectionne tous les éléments ayant une certaine PROPRIÉTÉ à une certaine VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ (pour n'importe quel TYPE)

Cas particuliers :

  • @PROPRIÉTÉ : on sélectionne tous les éléments ayant une certaine PROPRIÉTÉ (pour n'importe quel TYPE)
  • =VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ : on sélectionne tous les éléments ayant une certaine VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ (pour n'importe quel TYPE et n'importe quelle PROPRIÉTÉ)
  • TYPE=VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ : on sélectionne tous les éléments d'un certain TYPE et d'une certaine VALEUR_DE_PROPRIÉTÉ (pour n'importe quelle PROPRIÉTÉ) 2))

Dans la version 1.0 de l'extension « Annotation URS », seuls les Unités et les Schémas sont pris en compte.

Propriétés d'entités à utiliser

Les commandes utilisent des paramètres de désignation de propriétés d'entités URS généraux :

  • unit_property_display : nom de la propriété d'unité à utiliser et à afficher
    • si la propriété n'existe pas, certains calculs peuvent utiliser la propriété CQP correspondante des mots recouverts par l'unité (si elle existe) :
    • exemple :
      • 'frlemma'
  • schema_property_display : nom de la propriété de schéma à utiliser et à afficher

Commandes d'annotation

  • ConcordanceToUnit : créé des unités à partir d'un résultat de concordance
    • unit_type : le type des unités à créer
    • create_only_if_new : créé une unité seulement si le pivot n'a pas déjà une annotation
    • prop : pour régler la propriété des unités créés
    • value : pour régler la valeur de la propriété des unités créés
  • ResetAllAnnotations : supprime toutes les annotations du corpus ;
  • UnitsAnnotate : affecte une propriété+valeur à une sélection d'éléments URS
    • unit_property_to_set : la propriété à modifier
    • unit_property_value_to_set : la valeur de propriété à affecter
  • UnitsDelete : supprime les unités sélectionnées par la requête URSQL

Commandes de vérification d'annotations

  • CheckAnnotationStructureValues : vérifie que toutes les valeurs de la structure d'annotation sont utilisées
    • unit_type : le type d'unité à vérifier
    • unit_property : la propriété du type d'unité à vérifier
    • pruneUnusedValues : si sélectionné, les valeurs non-utilisées seront supprimé de la structure d'annotation
  • CheckDuplicatesInSchema : vérifie si des schémas ont des unités avec une valeur de propriété identique

Commandes d'exploitation (lister, compter, visualiser...)

Un premier jeu de macros a été réalisé pour calculer différentes mesures à l'occasion de l'écriture d'un article pour Les chaînes de référence dans les récits brefs en français : Etude diachronique (XIIIe -XVIe s.), Langue française n° 195 (3/2017) (VO, JG, CG, BP). Puis un deuxième jeu de macros a été réalisé pour calculer de nouvelles statistiques et listing d'éléments URS, en croisant notamment en plus les sélections avec les structures textuelles :

  • UnitsIndex : index hiérarchique des valeurs d'une propriété de la n-ième unité apparaissant après ou avant les limites d'une structure donnée et ses fréquences :
    • paramètres :
      • unit_property_display : propriété d'unité à utiliser pour le calcul (par exemple 'CATEGORIE')
      • word_property_display : propriété de mot à utiliser pour le calcul (par exemple 'frpos')3)
      • output_legend : option d'affichage de la légende de l'histogramme
      • output_fmin : option d'affichage des valeurs dont le nombre d'apparition dépasse output_fmin
      • output_histogram : option d'affichage de l'histogramme
      • output_lexicaltable : option de création d'une table lexicale à partir des données de l'index
    • variantes : appliquée à un objet multiple (ensemble de corpus ou sous-corpus, ou partition) la macro retourne un tableau de résultats avec une colonne par corpus, sous-corpus ou partie
    • remarques : la macro cqp/ListMatches peut être utile pour vérifier les positions des limites d'un corpus ou d'un sous-corpus
  • UnitsInterDistance (Distance inter-maillonaire) : Affiche les moyennes, médianes et histogrammes des distances et des cadences entres les unités sélectionnées. La distance est calculée en mots ou en caractères, entre le dernier mot d'une unité et le premier mot de la suivante du corpus.
  • UnitsSummary : affiche le dénombrement d'unités sélectionnées ainsi que des valeurs de leurs propriétés
    • pas de paramètre spécifique
  • UnitsList : affichage d'unités sélectionnées avec différents modes d'affichage
    • paramètres :
      • output_mode : mode d'affichage des résultats :
        • FORMATED (par défaut) : affiche les unités sous la forme : #n°, adresse premier mot - adresse dernier mot, forme de surface, propriétés
        • COUNT : affiche seulement le décompte d'unités
        • TABULATED : affiche les informations des unités séparées par des tabulations : #n°, adresse premier mot - adresse dernier mot, forme de surface, propriétés
        • CQL : affiche une requête CQL de sélection des mots des unités
        • Concordance : affiche la concordance des mots des unités sélectionnées
  • UnitsReferentialDensity (Densité Référentielle) : rapport entre le nombre d'unités d'un certain type et le nombre de mots du corpus (en %) ;
  • UnitsStabilityScore (Score de stabilité) : rapport entre le nombre d'unités sélectionnées et le nombre de formes différentes représentant ces unités du corpus ;
  • SchemaLengths : Affiche la longueur moyenne des schemas sélectionnés et affiche l'index hiérarchique des longueurs de chaînes du corpus ;
  • SchemasList : Affiche la liste des schémas sélectionnés avec leurs propriétés et la liste de leurs unités;
  • SchemasProgression : affiche le graphique de progression des N schémas les plus longs et met en valeur les unités sélectionnées.
    • paramètres :
      • schema_property_display : propriété à utiliser pour nommer le schéma dans la légende du graphique
      • struct_name : nom de la structure à affichée sur le graphique de progression
      • struct_prop : nom de la propriété de structure à affichée sur le graphique de progression
      • line_width : épaisseur des lignes de la progression
      • cummulative : affiche la courbe de type cummulative, sinon la densité
      • bande_width : largeur de bande densité de la progression (densité)
      • show_lines : affiche les lignes de la courbes (cummulative)
      • show_title : affiche ou pas le titre de la progression
      • show_legend : affiche ou pas la légende de la progression
  • SchemasSummary : affiche le dénombrement, la longueur (en mots) moyenne, médiane des schémas sélectionnées ainsi que le nombre de valeurs de leurs propriétés
    • pas de paramètre spécifique

Commandes d'export

  • ExportAs : exporte un corpus TXM au format binaire “*.txm”sous un nom différent. Le corpus peut alors être chargé à côté du premier.
  • ExportToGlozz : exporte des unités URS d'un certain type au format XML Glozz
    • unit_type : le type d'unité à exporter
    • filename : chemin et nom du fichier XML à créer

Macros 'Democrat'

Macros spécifiques à la structure d'annotation utilisée par le projet ANR DEMOCRAT (chaînes de co-références de mentions).

  • Annoter
    • Unités
      • Frpos2Categorie : remonter les propriétés morphosyntaxiques des mots en français moderne dans la propriété CATEGORIE des unités qui les contiennent ;
      • Fropos2Categorie : remonter les propriétés morphosyntaxiques des mots en ancien français dans la propriété CATEGORIE des unités qui les contiennent ;
      • PROPERanaphoriques : recatégoriser la valeur 'PRO.PER' (pronom personnel) de la propriété CATEGORIE en distinguant les anaphoriques (PRO.PERA) et les déictiques (PRO.PERD) ;
      • AjoutDefinitude : ajouter la propriété DEFINITUDE de valeurs ‘DEFINI’, ‘INDEFINI’, ‘DEMONSTRATIF’, ‘AMBIGU’ ou ‘NONE’ aux unités d’un certain type ;
      • Accessibilite : ajouter la propriété Accessibilité (accessibilité du référent) selon la catégorie morphosyntaxique de la mention ;
      • LongueurDesMentions : ajouter la propriété LONGUEUR aux unités de type MENTION en calculant leur longueur en mots ;
      • PremierMaillon : ajouter la propriété NEW à la valeur ‘YES’ aux unités d’un certain type si la valeur de sa propriété REF est rencontrée pour la première fois et ‘NO’ sinon.4)
    • Schémas
      • CreationChaines : créer des schémas de type 'CHAINE' contenant les unités ayant une même valeur de propriété REF ;
    • Relations
      • CreationAnaphores : créer des relations de type 'ANAPHORES' à partir des unités 'MENTION' de schémas 'CHAINES' ;
  • Exporter
    • BuildDemocratCorpusVersion1 : préparer le corpus Democrat pour mettre à jour les entêtes TEI avec des statistiques et avec des informations issues d'un fichier tableau paramètre.

Visualisation de données

WordCloud

STABLE

L'extension WordCloud ajoute une commande TXM qui construit une représentation graphique d'index sous la forme d'un nuage de mots.

Installation

Cette extension installe le package “wordcloud” ainsi que toutes ses dépendances R. Plus de détails sur la page du package wordcloud sur R-cran.

Utilisation

1) Sélectionner un corpus, un Index ou un Lexique dans la vue Corpus.

2) Lancer la commande WordCloud : une nouvelle fenêtre s'ouvre avec un nuage de mots construit avec les paramètres par défaut.

Paramètres

  • N words : Nombre de mots à afficher dans le nuage
  • Fmin : Fréquence minimale des mots pris en compte
  • % of rotated labels: Pourcentage des mots orientés à 90°
  • Randomize : le placement des mots sera aléatoire (non par défaut)

Note : appliquée à un corpus, la commande se basera sur un Index des mots pleins pour les langues FR et EN (en utilisant des requêtes adaptées aux modèles TreeTagger correspondants) et sur un Index total pour les autres langues.

Difficultés d'installation

En cas d'échec d'installation automatique des packages “RColorBrewer” ou “wordcloud” dans R, il faut installer soi-même ces packages dans le R utilisé par TXM.

Étape 1 : Lancer R

  • Sous Windows, lancer le logiciel “C:\Program Files\TXM\R\bin\R.exe” (remplacer “C:\Program Files\” par le chemin exact du dossier d'installation de TXM si ce n'est pas le chemin d'installation par défaut) ;
  • Sous Linux et Mac OS X lancer le R du système dans un terminal.

*Étape 2 : installer le package R 'wordcloud'

  • exécuter la commande
    install.packages("wordcloud", dependencies=TRUE, repos="http://cran.rstudio.com");
  • Si R n'arrive pas à résoudre la dépendance au package “RColorBrewer”, alors il faut exécuter la commande supplémentaire
    install.packages("RColorBrewer", dependencies=TRUE, repos="http://cran.rstudio.com");

    puis ré-exécuter la commande précédente.

  • Si R n'arrive pas à résoudre la dépendance au package “Rcpp”, alors il faut exécuter la commande supplémentaire
    install.packages("Rcpp", dependencies=TRUE, repos="http://cran.rstudio.com");

    puis ré-exécuter la commande précédente.

Si l'installation de ces packages n'aboutit pas sous Linux ou Mac OS X, vous pouvez tenter la procédure suivante.

a) Vérifier la version de R et la date de livraison de R, première ligne du résultat de la commande suivante, dans un terminal :

R --version

exemple : R version 2.8.1 (2008-12-22)

b) Si wordcloud ne peut pas être installé dans une version de R donnée, essayer de l'installer depuis les sources du package.

b.1) Pour Mac OS X et Windows, suivre les instructions suivantes de préparation de R pour pouvoir installer des packages à partir de leurs sources : http://cran.r-project.org/doc/manuals/R-admin.html#Installing-packages

Pour R 2.14, il faut :

b.2a) Exécuter dans un terminal :

wget http://cran.r-project.org/src/contrib/Archive/wordcloud/wordcloud_1.4.tar.gz
sudo R CMD INSTALL wordcloud_1.4.tar.gz

ou bien b.2b)

install.packages("/répertoire/de/téléchargement/wordcloud_1.4.tar.gz")

Pour les autres versions de R, il faut utiliser une version du package wordcloud dont la date de publication est la plus proche possible de la date de livraison du R installé, voir http://cran.r-project.org/src/contrib/Archive/wordcloud

Multimédia

Media Player

BETA

L'extension “Media Player” permet de jouer depuis une concordance TXM un extrait de son ou de vidéo correspondant à l'intégralité du tour de parole (<sp>) d'une transcription où le mot pivot d'une ligne de concordance a été prononcé. Il s'agit donc d'un retour au texte adapté aux corpus multimédia complémentaire au retour au texte classique (de la transcription).

Installation

Installer le logiciel VLC : Site officiel de VLC.

Attention : l'extension ne fonctionne pas sous Linux 32bit (bug lié aux scripts Lua de VLC 32bit).

Utilisation

Préparation d'un corpus quelconque

Pour que le plugin fonctionne, il faut :

  • A) que le corpus de transcriptions ai été importé avec le module d'import 'XML Transcriber + CSV'
  • B) qu'à chaque transcription corresponde un fichier d'enregistrement audio (par exemple au format mp3) ou vidéo (par exemple au format mp4) déposé dans le répertoire 'media' du corpus binaire avec le nom du fichier de transcription. Exemple, pour la transcription 'transcription01.trs' correspond le fichier audio 'transcription01.mp3'

La procédure de préparation du corpus est donc la suivante :

  1. importer le corpus (par exemple 'moncorpus') avec le module d'import 'XML Transcriber +CSV'
    L'import crée le dossier <DOSSIER UTILISATEUR>/corpora/MONCORPUS
  2. créer un dossier 'media' dans le répertoire du corpus binaire (par exemple : <DOSSIER UTILISATEUR>/TXM/corpora/MONCORPUS/media)
  3. copier les fichiers audio ou vidéo dans le dossier 'media' :
    • les fichiers audio peuvent être d'extension : mp3, ogg et wav ;
    • les fichiers vidéo peuvent être d'extension : mp4, avi, mov
      (la liste évolue selon les développements de VLC et l'intégration dans TXM).
    • l'extension des fichiers média doit être en minuscule.
    • il doit y avoir un fichier audio ou vidéo par transcription. Par exemple, si un corpus est composé de trois transcriptions nommées 'trans1.trs', 'trans2.trs' et 'trans3.trs' alors il faut copier dans le répertoire 'media' trois fichiers audio nommés 'trans1.mp3', 'trans2.mp3' et 'trans3.mp3'.
Corpus exemple prêt à l'emploi
  • P1S8 4 avril 2014, transcription et enregistrement d'un cours de physique en Lycée (cours sur la lumière) :
    • charger 'p1s8-bin.txm' dans TXM
    • ajouter dans le répertoire 'media' du corpus binaire le fichier 'P1S8 30 avril 2014.mp4'
    • ou bien le fichier 'P1S8 30 avril 2014.mp3' si on ne souhaite tester que l'audio

Pour des raisons de protection de la vie privée (image, voix, nom et prénom, etc.), seule la partie située entre 0h 30m 26s et 0h 31m 39s du cours est visible et audible et la transcription est entièrement anonymisée. Pour faire un retour à la vidéo utile, il faut donc faire une concordance de mots prononcés dans cet intervalle. Par exemple :

  • Concordance de 'néon'
  • faire un retour au média depuis la 6ième ligne :
    P1S8 30 avril 2014, P, 0:30:49   si vous faites taper la lumière d'un   néon   sur un CD vous ne verrez pas toutes les couleurs de l'
Lecture de la vidéo ou de l'audio

Le retour à l'audio/vidéo est opéré soit :

  • depuis le menu contextuel d'une ligne de concordance (clic droit) avec la commande “Play the media”
  • en sélectionnant une ligne de concordance et en tapant le raccourcis clavier 'CTRL - SHIFT - M'

Dans les deux cas, le passage contenant le pivot de la ligne est joué dans le lecteur multimédia intégré à TXM.

Si le retour à l'audio/Vidéo ne fonctionne pas, un message de diagnostic s'affiche dans la console de TXM.

L'extension permet également de jouer un fichier vidéo ou audio directement dans TXM, indépendamment d'un corpus, avec la commande 'Fichier / Ouvrir media' (utile pour vérifier le bon fonctionnement de VLC).

Interface du lecteur multimedia

  • Pause : suspendre la lecture / reprendre la lecture
  • 08:63 : moment de la lecture (minutes:secondes)
  • [ \/ \/ \/ ] : curseurs de lecture (début de l'empan joué, moment de la lecture, fin de l'empan joué)
  • Répéter [] : reprendre la lecture à la fin de l'empan
  • Taux : vitesse de lecture
  • Vol : volume de lecture

Préférences

A) Répéter la lecture : oui/non

B) La page de préférences du lecteur multimédia propose 2 façons de construire un empan temporel du média à jouer (prototype d'empan) :

  • par propriétés de structures
  • par propriétés de mots

Par propriétés de structures

Par défaut, l'empan est construit à partir des propriétés de mot du pivot suivantes :

  • borne de départ : sp_starttime
  • borne de fin : sp_endtime

(ces informations sont associées aux mots automatiquement par le module d'import XML Transcriber +CSV)

Par propriétés de mots

Par défaut, l'empan est construit à partir de la propriété “time” du premier mot du contexte gauche et du dernier mot du contexte droit de la ligne de concordance. C'est donc la taille du contexte de la concordance qui définit la taille de l'empan temporel à jouer.

Éditeurs

XMLEditor

BETA

Cette extension permet d'éditer des fichiers XML avec aide à la lecture et à l'écriture.

Utilisation

Un fichier XML s'ouvre à l'aide de la commande “Open XML file…” du menu fichier.

Documentation complète : http://sourceforge.net/projects/txm/files/documentation/Manuel%20editeur%20XML%20de%20TXM.pdf/download

PracticallyMacro

BETA

Cette extension permet d'enregistrer une séquence d'appuis sur les touches du clavier et de la souris et de la rejouer.

Utilisation

Dans un éditeur de texte de TXM.

Enregistrement :

  1. lancer l'enregistrement :
    • avec le bouton d'enregistrement “rond violet” de la barre d'outils
    • ou avec le raccourcis clavier Ctrl-Alt-R
  2. taper du texte et utiliser des raccourcis clavier (déplacer le curseur, copier/coller, etc.)
  3. stopper l'enregistrement avec le même bouton “rond violet”

Exécuter la macro enregistrée :

  • avec le bouton de lecture “flèche bleue” de la barre d'outils
  • ou avec le raccourcis clavier Ctrl-Alt-P

Paramètres

Aucun

Préparation et analyse de corpus paléographiques

Extension Oriflamms

Cette extension a été développée dans le cadre du projet ANR Oriflamms http://oriflamms.hypotheses.org. Elle permet de préparer les corpus de transcriptions de manuscrits respectant le format spécifié au traitement par le logiciel Oriflamms (alignement du texte à l'image, classification des formes de caractères) et à l'import dans TXM dans le cadre du module XTZ+CSV. Elle inclut également plusieurs commandes utile à l'analyse paléographique.

1)
??? une requête ne permet pas d'exprimer la sélection d'une unité déterminée ou d'une relation ou d'un schéma ???
2)
???
3)
si ce paramètre est renseigné, le paramètre unit_property_display est ignoré
4)
ATTENTION : Le champ “NEW” est ajouté dans la structure, mais il n'est pas affiché dans la vue. On ne peut donc pas le corriger… Pour le faire, il faut enregistrer les annotations et relancer TXM. La vue sera alors rafraîchie.
public/extensions_beta.1558347874.txt.gz · Dernière modification: 2019/05/20 12:24 par slh@ens-lyon.fr